Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

06-05-2019

Biofilms probiotiques

Les biofilms bactériens ne sont pas traditionnellement associés à des produits alimentaires plus sains. Les travaux d’un groupe de chercheurs chinois pourraient contribuer à améliorer leur image.

Des chercheurs de l’Université Zhejiang Gongshang ont examiné les biofilms différemment, démontrant que la croissance de biofilms sur des feuilles de nanofibres peut être un mécanisme pour produire des produits laitiers fermentés qui libèrent des probiotiques. Les chercheurs ont réussi à cultiver la bactérie Lactobacillus plantarum sur des membranes en nanofibres. Cette bactérie est considéré comme un probiotique, agissant favorablement pour la santé.

La grande surface des membranes de nanofibres a fourni un échafaudage pour les bactéries, leur permettant de former des biofilms qui ont été utilisés pour fermenter le lait.

Les chercheurs ont démontré que les bactéries L. plantarum dans les biofilms étaient plus résistantes à la digestion simulée que L. plantarum libre et qu’elles survivaient mieux pendant la durée de conservation du lait.

Les résultats sont intéressants car un corpus croissant de données épidémiologiques et cliniques suggère que la consommation de lait fermenté peut avoir un effet bénéfique sur l’obésité, les facteurs de risque métaboliques et le risque cardiovasculaire.

Hu MX et al (2019). Probiotics Biofilm-Integrated Electrospun Nanofiber Membranes: A New Starter Culture for Fermented Milk Production. Journal of Agricultural and Food Chemistry , 67 (11), pp 3198–3208.

Photo: Pixabay, le cas échéant

Catégories