Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

10-08-2017

Les chercheurs divisés sur les risques de cancer liés à l’acrylamide

Une étude publiée dans The Scientist remet en évidence le fait que l’acrylamide, une substance chimique reconnue cancérogène chez l’animal, se forme naturellement dans les aliments riches en glucides au cours des processus de cuisson à haute température.

La présence d’acrylamide dans ces aliments, tels les chips, les frites, le pain et les biscottes, avait été découverte pour la première fois en 2002.

Les autorités sanitaires, y compris la Food and Drug Administration et l’Autorité européenne de sécurité des aliments, exhortent les populations à réduire leur consommation de produits qui contribuent le plus à l’exposition à cette substance. En 2007, Janneke Hogervorst, étudiante en épidémiologie à l’Université de Maastricht aux Pays-Bas, et ses collègues ont rapporté, après avoir effectué une large étude de cohorte sur 62.573 femmes néerlandaises, que l’apport en acrylamide serait associé à un risque accru de cancers de l’endomètre et de l’ovaire.

Toutefois, de précédentes études n’ont pas permis de mettre en lumière un risque plus élevé pour ces types de cancer.

Lire la suite de l’article sur le site Sciences et Avenir

Photo: Pixabay, le cas échéant