Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

27-04-2015

Epices contaminées par des allergènes (amandes / cacahuète) : la vigilance est de mise

Suite à la découverte d’épices contenant des traces allergènes (amandes et cacahuètes) au Canada et aux Etats-Unis, une vaste enquête européenne a été menée depuis le début de l’année et a permis d’identifier les réseaux d’importation et de fabrication. Pour la Répression des fraudes, « les niveaux de contamination constatés sont faibles (traces) et l’origine du problème semble de nature accidentelle dans les pays exportateurs (contamination croisée) ».

Au Royaume-Uni, c’est surtout le cumin qui semble concerné, une substitution intentionnelle pour des raisons économiques étant plutôt suspectée.

Le 12 mars 2015, une alerte européenne relative à la présence d’amande dans du paprika en provenance d’Espagne a été signalée et la DGCCRF a saisi l’ANSES sur la question. Le 17 avril 2014, l’ANSES a publié une « Note d’appui scientifique et technique relatif à la présence d’allergènes d’amande et d’arachide dans les épices » qui conclut que le risque allergique peut exister pour des portions apportant plus de 0,1 mg de protéines d’amande et de 0,2 mg de protéines d’arachide par repas.

En France, depuis la fin mars, les rappels de produits se multiplient : la présence de poudre d’amande a été rapportée dans au moins six lots d’épices ou de produits en contenant, commercialisés chez Auchan, Carrefour ou Intermarché.

Les fédérations de professionnels de l’alimentaire ont été informées afin qu’elles s’assurent que les produits mis sur le marché ne présentent pas de risque pour le consommateur allergique (informer les consommateurs et les clients professionnels de la présence d’allergènes dans les épices).

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires provoquées par de l’amande ou de l’arachide sont invitées à limiter, par précaution, les épices et les plats préparés qui seraient susceptibles d’en contenir, et à signaler, à l’antenne de la Répression des fraudes de leur département, tout produit soupçonné d’avoir déclenché une réaction allergique.

Source : 60 millions de consommateurs, 20/04/2015

Photo: Pixabay, le cas échéant

Catégories