Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

10-12-2019

Fermentation de précision

Un exercice prospectif mené par RethinkX, un think-tank américain, s’intéresse aux changements technologiques actuels dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture aux États-Unis.

Le scénario proposé ici s’intéresse principalement à la fermentation de précision. Il s’agit un processus « programmant » des micro-organismes pour produire n’importe quelle molécule organique complexe.

À partir des hypothèses technico-économiques formulées par les auteurs, les aliments d’origine animale (viande, lait et dérivés) seraient progressivement remplacés par des équivalents protéiques moins coûteux.

Les ingrédients représentant un faible pourcentage dans la composition du produit final (ex. caséine, lactosérum ou gélatine), utilisés dans les gâteaux, les desserts et la nourriture infantile seront les premiers remplacés. Ensuite, ces substitutions partielles ou totales concerneraient des produits alimentaires comportant notamment de la viande hachée (ex. saucisses, burgers, lasagnes, boulettes).

En 2030, 55 % de la demande en viande bovine devraient être satisfaits par des protéines issues de la fermentation de précision, et seulement 5 % par de la viande in vitro. Pour le lait, seuls 20 % de la consommation comme boisson seraient d’origine animale. Les produits laitiers (crème, beurre, fromage) ainsi que les ingrédients à base de protéines de lait seraient totalement obtenus par fermentation de précision…

Lire la synthèse sur Le lait de Normandie
Source : Veille CEP

Photo: Pixabay, le cas échéant