Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

11-10-2019

Les perturbateurs endocriniens. Comprendre où en est la recherche

Depuis 2014, l’Anses anime le programme national de recherche Environnement-Santé-Travail (PNR EST).

Les travaux d’expertise de l’Anses sur les perturbateurs endocriniens portent sur plusieurs familles de substances chimiques présumées toxiques, au titre de leur influence sur le système endocrinien comme les phtalates, les parabènes, les retardateurs de flamme ou les phénols.

Protéger la santé de tous et préserver l’environnement passe par la substitution, c’est-à-dire la recherche d’alternatives potentielles mobilisant d’autres substances, matériaux ou procédés. Pour certaines pistes d’alternatives encore au stade de la recherche et du développement, les informations scientifiques et techniques disponibles sont encore insuffisantes, ce qui doit inciter à la plus grande prudence en matière de substitution.

Parmi les projets financés par le PNR EST présentés dans les Cahiers de la Recherche publiés en juillet 2019, cinq portent ainsi sur la recherche de tests, destinés aux entreprises, aux agences réglementaires ou autres instituts, visant à vérifier l’innocuité des substituts.

Photo: Pixabay, le cas échéant