Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

08-11-2019

Vin rouge et microbiote intestinal

Une équipe de chercheurs d’épidémiologie génétique du London King’s College a étudié l’effet de la bière, du cidre, du vin rouge, du vin blanc et des spiritueux sur le microbiote intestinal. Leur étude a montré que l’intestin des buveurs de vin rouge contenait un plus grand nombre d’espèces bactériennes différentes que celui de ceux qui n’en consommaient pas. Le vin blanc, la bière ou les spiritueux n’ont pas produit le même effet.

Bien que les bienfaits inexpliqués du vin rouge sur la santé cardiaque sont connus depuis longtemps, cette étude montre qu’une consommation modérée de vin rouge est associée à une plus grande diversité et à un microbiote intestinal plus sain. Les chercheurs attribuent ces avantages au fait que le vin rouge est riche en polyphénols bénéfiques, qui servent de « carburant » à la population microbienne de l’intestin. Boire du vin rouge rarement, comme une fois toutes les deux semaines, semble suffisant pour observer un effet.

Source : IFT Next
Etude publiée dans la revue Gastroenterology

Photo: Pixabay, le cas échéant