Pôle Produits laitiers

Une synergie d’expertises sur le lait et les produits laitiers


  • Partager :
  • Mail

Recherche

La mission principale de l’Unité ACTALIA Produits laitiers est de mettre en œuvre des projets de recherche appliquée, et des prestations sur mesure, portant depuis le lait de traite (vache et petits ruminants) jusqu’à la transformation du lait ainsi qu’à l’affinage, jusqu’au consommateur, en incluant les problématiques de la sécurité sanitaire du lait et des produits laitiers ainsi que celles de l’environnement.

Il s’agit de développer les connaissances et de développer du transfert de connaissances via de l’expertise afin d’optimiser, contrôler et valoriser des productions laitières, qu’elles soient fermières, artisanales ou industrielles. Ainsi, à partir de l’expertise de la matière première, des conditions de fabrication et du produit fini, nos principaux axes de travail sont :

  • d’identifier et activer les leviers technologiques permettant d’atteindre la qualité recherchée,
  • d’accompagner l’innovation,
  • de prévenir et maîtriser le risque lié aux microorganismes pathogènes et d’altération,
  • d’agir efficacement en cas de crise sanitaire en toute confidentialité,
  • de répertorier, comprendre et maîtriser la biodiversité des écosystèmes microbiens laitiers.

Le ressourcement technique et scientifique du personnel est ainsi fondamental au regard des projets de recherche précompétitive et des autres activités comme la formation.

 

Nos équipes sont impliquées dans de nombreux programmes collectifs de recherche d’envergure :

  • régionale : Régions, DRAAF,…,
  • nationale : Agence Nationale de la Recherche (ANR), France Agrimer (FAM), Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER), Centre National interprofessionnel de l’Economie Laitière (Cniel),
  • européenne : Projets dans le cadre du FEDER, du programme LIFE…

 

Pour plus d’info :

téléchargez les résumés des résultats de nos programmes de R&D

téléchargez la  liste des publications de 2015 à 2017.

ACTALIA Produits laitiers co-anime 2 Unités Mixtes Technologiques (UMT) qui constituent des passerelles entre les acteurs de la recherche et du développement et participe également à un programme ANR sur la gestion de l’eau dans les IAA, un programme Casdar et un PSDR Grand Ouest (Programme de Recherche « Pour et Sur le Développement Régional dans le Grand Ouest »)

La volonté est de trouver de nouveaux leviers de compétitivité tout en garantissant ou en améliorant les qualités des fromages.

Cette UMT, située à Poligny, a démarré début 2017 pour cinq ans.

 

Le développement de nouveaux outils de mesure porte sur trois champs d’applications.

Qualité des laits
Le lait, comme ingrédient quasiment unique des fromages, a une importance primordiale dans la qualité de ces derniers. Il constitue le maillon commun à la production et à la transformation et constitue un axe de travail important pour la rentabilité économique de l’ensemble de la filière.

Optimisation des procédés
Développer ou mobiliser de nouveaux outils analytiques pour acquérir de nouvelles connaissances et étudier les possibilités de transfert en ligne. Ce transfert de l’analyse du laboratoire vers le process devrait permettre une réactivité accrue dans le pilotage du procédé.

Qualité des produits finis
Mobiliser des outils de mesure émergents ou de développer de nouveaux outils pour une meilleure caractérisation de la qualité finale des fromages. Cet objectif est nécessaire pour évaluer finement les impacts de modifications des trajectoires technologiques et mieux comprendre les mécanismes d’élaboration de la qualité, et donc au final tendre vers une meilleure maîtrise des procédés de transformation.

Partenaires : ACTALIA Produits laitiers –FEMTO-ST – INRA  POLIGNY – ISBA (ÉNIL DE POLIGNY ET MAMIROLLE) – ACTALIA Cécalait

 

Face à l’impact hautement négatif que peuvent avoir les crises sanitaires sur les filières alimentaires, disposer d’outils performants pour la surveillance, l’intervention et l’investigation des pathogènes est une nécessité. Grâce aux avancées de la génomique à haut-débit, la surveillance des dangers microbiologiques entre dans une nouvelle ère, celle du séquençage total des génomes (WGS).

L’UMT ACTIA ASIICS, basée à Maisons-Alfort, a pour ambitions de :

  • développer et rendre accessible les procédures de traitement de l’information génomique des dangers bactériens alimentaires Salmonella enterica et Listeria monocytogenes ;
  • valoriser les informations génétiques obtenues pour : i/ définir les marqueurs appropriés permettant de renforcer la prévention et l’investigation des crises ; ii/ généraliser et renforcer la surveillance des dangers bactériens via l’utilisation de bases de données partagées entre opérateurs des filières agro-alimentaires et organismes de surveillance.
Les objectifs sont donc de :

Développer et transférer les procédures de traitement de l’information génomique globale des dangers microbiens, à partir de bases de données (BDD) intégrées :

  • développer et structurer l’outil de traitement des données WGS et informations associées;
  • séquencer les génomes complets de souches de Salmonella spp et L. monocytogenes issues des collections Anses et ITAI ;
  • générer des BDD partagées de l’information génomique entre Anses et ITAI.

Mettre en œuvre et utiliser les outils d’analyse WGS pour l’investigation et l’intervention en testant l’outil WGS dans deux situations épidémiologiques réelles, en filière porcine et laitière, pour :

  • étudier le profil de souches endémiques ;
  • investiguer leur circulation ;
  • définir des marqueurs génétiques rapides pour la détection ciblée des souches les plus à risques

Partenaires : ACTALIA Produits laitiers – Anses

 

Le programme ANR Minimeau : Minimisation des consommations d’eau dans les industries agro-alimentaires par le développement d’une approche intégrée associant Empreinte Eau et Pinch massique, sera porté par AgroParisTech

 

Dans un contexte où les IAA consomment 400 millions m3 eau /an, l’objectif de Minimeau est de

  • réduire la consommation d’eau et les rejets d’effluents
  • diminuer l’impact sur la ressource Eau, et les impacts environnementaux  des IAA

Les objectifs sont donc de

  • Développer des outils d’aide à la décision
  •  Etudier les solutions technologiques de traitement
  •  Intégrer les contraintes environnementales

Dans ce projet, ACTALIA a notamment pour missions :

  • d’étudier les possibilités de recyclage des eaux issues du lait
  • construire un argumentaire multi-filières pour développer le recyclage de l’eau au sein des sites de transformation et lever certaines barrières réglementaires
  • tester les outils d’aide à la décision créés sur des cas d’étude issus du secteur laitier

Epidémiologie des Salmonella en filières animales par approche génomique

Les objectifs du projet EMISSAGE sont les suivants :

  • Complémentation d’une collection de souches de Salmonella de 3 sérovars ( Typhimurium et S. 1,4,[5],12 : i :- ; S. Mbandaka)
  • Séquençage WGS de 450 souches de Salmonella
  • Développement d’un outil informatique de traitement de données génomique brutes
  • Partage de bases de données génétiques
  • Développement de marqueurs épidémiologiques et génétiques
  • A des fins d’optimisation de la surveillance

Le projet EMISSAGE doit aboutir aux résultats suivants :

  • La mise à disposition pour les opérateurs des filières laitières et porcines des procédures d’utilisation des données génomiques brutes de Salmonella, via le développement d’un outil informatique de traitement de ces données, permettant :
    • Une analyse épidémiologique fine des sérovars étudiés
    • L’identification de marqueurs génétiques associés aux sites et filières étudiées.
    • La facilitation de la surveillance sanitaire de Salmonella par l’utilisation de ces outils.

Partenaires : Ifip, Anses Maisons-Alfort

Programme Flèche – Fromages et Laits issus d’Elevage de Chèvres conduits à l’Herbe – L’herbe : un atout pour améliorer l’autonomie des systèmes d’élevages caprins du Grand Ouest et produire des fromages sous signes de qualité

Le projet Flèche vise à renforcer la durabilité des filières caprines laitières du Grand Ouest, qui représentent actuellement 46% de l’effectif national de chèvres et 64% du lait livré en France.

Dans un contexte général d’augmentation des coûts de production et de leur volatilité, les systèmes caprins peuvent être fragilisés à court et moyen terme, du fait de leur relative faible autonomie alimentaire (55%) comparativement aux systèmes bovins lait (88%). La durabilité des filières caprines (laitière ou fromagère) peut passer par une réduction des charges via une meilleure autonomie alimentaire et, une valorisation plus satisfaisante des produits via des signes de qualité (AOP, filière biologique, démarches d’entreprises laitières).

L’objectif de ce projet est de comprendre la place et le niveau actuel et potentiel de valorisation de l’herbe dans les systèmes caprins, d’en déterminer de manière objective les avantages et les freins techniques et sociologiques, et d’apporter des références scientifiques et techniques pour permettre d’accroître significativement l’utilisation de l’herbe dans les systèmes caprins du Grand Ouest, accroissant ainsi la durabilité de la filière.

Actalia a plus particulièrement en charge l’étude du transfert des composés du lait dans le fromage selon les systèmes d’élevage
Le devenir dans les fromages des composés du lait révélés les plus intéressants (ciblés dans les tâches précédentet) sera étudié dans le cadre du projet «Herbic». Le dispositif consiste à réaliser des fromages de type lactique à partir de laits de 4 systèmes d’élevage incluant des parts variables d’herbe. Les transformations, auront lieu 3 fois au cours de l’année sur 3 années consécutives.

Jean-Michel HERODET

Directeur Pôle Produits laitiers

Reconnaissances

ISO 9001
Qualicert

8

Implantations en France

vos contacts par sites

Formations fromagères fermières 2018-2019

Catalogue des analyses 2018

Ils nous font confiance