Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités

07-06-2019

Le temps d’exposition aux odeurs des aliments influe sur les choix alimentaires

Une étude a révélé qu’une exposition prolongée aux odeurs d’aliments sains dans les magasins a entraîné une diminution des achats d’aliments moins bons pour la santé.

Un nébuliseur a libéré l’odeur d’aliments sains et moins bons pour la santé (pommes contre pizza, fraises contre biscuits). Les résultats ont montré que les sujets exposés à l’odeur des biscuits pendant moins de 30 secondes étaient plus susceptibles de vouloir un biscuit, mais ceux exposés à cette même odeur pendant plus de deux minutes ne voulaient pas du biscuit et ont préféré les fraises. Les chercheurs ont obtenu les mêmes résultats lorsqu’ils ont testé les parfums de pomme et de pizza.

Les effets semblent être dus à une compensation sensorielle intermodale. L’exposition prolongée à une odeur d’aliment « de gourmandise » provoque un plaisir dans les circuits de récompense. Cela diminue le désir de consommation réelle de ces aliments.

Les chercheurs concluent que des stimuli sensoriels subtils comme les parfums peuvent influencer plus efficacement les choix alimentaires des enfants et des adultes que des politiques restrictives. Des recherches supplémentaires doivent examiner pendant combien de temps les effets d’indices olfactifs « gourmands » réduiraient les envies de manger ces aliments.

Dipayan Biswas, Courtney Szocs (2019). The Smell of Healthy Choices: Cross-Modal Sensory Compensation Effects of Ambient Scent on Food Purchases. Journal of Marketing Research, vol. 56, 1: pp. 123-141.

Photo: Pixabay, le cas échéant

Catégories