Actalia

Accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire pour la maîtrise de la qualité et l’innovation


  • Partager :
  • Mail

Actualités Technique d'analyse

18-10-2021 Technique d'analyse

Fraude alimentaire : une méthode de détection du pays d’origine « peu coûteuse ».

fraises

Des botanistes de l’Université de Bâle ont mis au point un modèle qui peut être utilisé pour déterminer l’origine des aliments « de manière efficace et peu coûteuse ».

Une méthode de détection de la fraude alimentaire consiste à déterminer la valeur δ18O (delta-O-18) d’un échantillon de produit, qui caractérise le rapport isotopique de l’oxygène. Jusqu’à présent, cette procédure était très longue et coûteuse.

Le botaniste bâlois Florian Cueni a mis au point un nouveau modèle en collaboration avec Agroisolab GmbH, une société spécialisée dans l’analyse isotopique. La recherche a été publiée dans la revue Scientific Reports.

Ce modèle est destiné à être utilisé pour simuler le rapport isotopique de l’oxygène dans les plantes de différentes régions, éliminant ainsi la nécessité de collecter des données de référence, ce qui prend beaucoup de temps. Il est basé sur des données de température, de précipitations et d’humidité ainsi que sur des informations relatives à la saison de croissance d’une plante, qui sont toutes disponibles dans des bases de données accessibles au public, révèle l’étude récemment publiée.

Le Dr Cueni a testé et validé le modèle sur un ensemble unique de données de référence δ18O pour les fraises collectées à travers l’Europe pendant 11 ans. « L’étude de cas a montré que le modèle peut simuler l’origine des fraises avec un haut degré de précision. Avec des ajustements mineurs des paramètres, notre modèle peut être utilisé pour déterminer tous les produits végétaux ».

Photo: Pixabay, le cas échéant